Entre la piste islamiste ou d’extrême gauche, le flou demeure suite aux explosions à Dortmund

0

La police allemande examine la piste islamiste, après une triple explosion survenue mardi soir près du bus de l’équipe de football allemande de Dortmund, indiquent les médias allemands Süddeutsche Zeitung, NDR, WDR et l’agence de presse DPA.

Selon ces derniers, une note trouvée sur le site clamant la responsabilité pour les explosions fait également référence à l’attaque terroriste sur un marché de Noël à Berlin en décembre et à l’implication d’avions de combats allemands en Syrie. L’enquête sur l’attaque de mardi a par ailleurs été confiée au niveau fédéral, a confirmé mercredi le bureau du procureur fédéral allemand.

Selon le Süddeutsche Zeitung, les enquêteurs restent très prudents quant à la piste islamiste. « Il est possible que ceux qui ont commis l’acte ont voulu créer une fausse piste », écrit le journal.

Plus tôt, la police avait indiqué suivre toutes les hypothèses possibles, n’excluant ni un contexte terroriste, ni celui de supporters violents. L’agence DPA évoque également une piste d’extrême gauche anti-fasciste.

Une conférence de presse est prévue vers 14h00 (12H00 GMT) au siège du parquet fédéral à Karlsruhe (ouest).

Les enquêteurs examinent aussi la piste d’extrême gauche

Les enquêteurs examinent l’authenticité d’une deuxième revendication provenant de l’extrême gauche anti-fasciste, après la triple explosion qui a visé le bus de l’équipe de football de Dortmund mardi soir. Selon les informations de l’agence de presse DPA, un texte diffusé sur internet tard mardi affirme que l’attaque a été menée contre le bus en tant que « symbole de la politique de BVB » (acronyme du club), ne luttant pas assez contre les racistes, nazis et populistes de droite. Le style du texte diffusé sur le net est apparemment commun à la scène d’extrême-gauche allemande.

Dortmund a déjà eu des problèmes avec certains groupes au sein de sa large communauté de supporters, notamment lors d’un match de la Bundesliga en février contre RB Leipzig. Des supporters de Dortmund avaient alors attaqué des fans de Leipzig et des banderoles contenant des insultes avaient été affichées. Des sanctions de l’union allemande de football (DFB) avaient suivi.

Une lettre retrouvée sur le site de la triple explosion survenue mardi soulève par ailleurs la piste islamiste. Elle présente l’attaque comme une réponse à l’implication de l’armée allemande dans des activités de surveillance du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, selon le journal Süddeutsche Zeitung. La note ferait aussi référence à l’attaque terroriste à Berlin en décembre.

Mais les enquêteurs estiment que cette lettre pourrait être une tentative de diversion, ajoute le quotidien.

Joueur opéré

Le défenseur international espagnol du club jaune et noir, l’Espagnol Marc Bartra, 26 ans, a été blessé au poignet droit et a du être opéré dans la soirée. Il a aussi été soigné pour des coupures dues à des éclats de verre.

Un policier, qui escortait le bus en moto, a également été blessé, souffrant d’un traumatisme sonore.

Le match, lui, a été reporté d’une journée sur décision du club et de l’UEFA.

Les joueurs des deux équipes, malgré le choc, sont attendus sur la pelouse mercredi à 18H45 (16H45 GMT) dans une atmosphère qui s’annonce lourde et un stade comme toujours plein à craquer. Les mesures de sécurité ont été renforcées pour l’occasion.

Le motif des trois explosions reste à ce stade inconnu. Les autorités allemandes ont ouvert une enquête pour « tentative d’homicide », sans utiliser la qualification d’attentat « terroriste », soulignant qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions. La police a indiqué ne pas vouloir donner de détails sur l’enquête « pour des raisons tactiques ».

La vigilance des forces de sécurité allemandes est néanmoins renforcée depuis les attentats de 2016 dans le pays, notamment celui du marché de Noël au camion-bélier en décembre à Berlin (12 morts, 48 blessés) revendiqué par l’EI, dans un contexte de menace jihadiste permanente en Europe.

Selon des sources proches des services de sécurité citées par l’agence de presse allemande DPA, les autorités du pays n’ont pas à ce stade d’indications que les explosions relèvent de l’acte « terroriste ».

Le quotidien Bild, journal le plus lu d’Allemagne et généralement bien informé sur ces dossiers, rapporte que les enquêteurs pensent avoir affaire à des bombes artisanales confectionnées avec des sections de tuyau.

Le journal affirme aussi que la police recherche une voiture immatriculée « à l’étranger ».

Attaque ciblée

Les enquêteurs n’en sont pas moins persuadés qu’il s’agit d’une attaque délibérée contre l’équipe.

Les explosions se sont produites vers 19H15 heure locale (17H15 GMT) à proximité de l’hôtel de l’équipe, que le bus venait de quitter. Le stade, où devait se dérouler la rencontre face à Monaco, est situé à une dizaine de kilomètres.

La police a précisé que les charges, au nombre de trois, « pourraient avoir été dissimulées dans une haie » et ont détonné au passage du véhicule. Ces explosifs « sont à prendre au sérieux », a-t-elle ajouté. Un autre objet retrouvé à proximité s’est finalement avéré n’avoir aucun lien avec l’attaque, a précisé la police de Dortmund mercredi matin.

Le bus des joueurs a été très endommagé sur son flanc, les vitres en partie soufflées par les explosions.

« Toute l’équipe est en état de choc. Ce sont des images que l’on ne peut pas s’enlever de la tête », a déclaré le directeur général du club allemand, Hans Joachim Watzke.

Les supporters des équipes allemandes et monégasques ont évacué le stade mardi soir, sans incident.

En signe de solidarité, les quelque 3.000 supporters de Monaco présents mardi soir dans le stade ont scandé plusieurs fois: « Dortmund ! Dortmund ! », applaudis par le reste du public.

Le club a lancé un hashtag à l’attention des supporters monégasques pour les aider à trouver un logement pour la nuit à Dortmund: #bedforawayfans (lits pour supporters en déplacement).

« J’espère que l’équipe sera, dans une certaine mesure, en état de se présenter demain pour un match de compétition », a souhaité Watzke.

afp

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :