Préscolaire: Le secteur public n’accueille que 8 % des effectifs

0
L’enseignement préscolaire dans le secteur public n’accueille que 7 à 8 % des élèves en âge de scolarité dans le préscolaire, a affirmé le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Hassad.

La situation du préscolaire au Maroc demeure préoccupante, ce qui exige une synergie des efforts entre l’ensemble des intervenants, tout en s’appuyant sur le partenariat privé-public pour la mise à niveau du système éducatif, a souligné M. Hassad lors du 2ème colloque international sur l’enseignement préscolaire organisé, mardi à Rabat, par la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement sous le thème « la généralisation de l’enseignement préscolaire entre qualité et équité ».

Le secteur du préscolaire occupe aujourd’hui une place de choix dans toutes les réformes éducatives entreprises, a-t-il relevé, notant que le ministère de l’éducation a établi en 2015 un plan d’action très ambitieux intégré dans une vision stratégique 2015/2030, visant la réforme du système scolaire dans sa totalité, tout en mettant l’accent sur le volet relatif au préscolaire.

Après avoir mis en relief l’enseignement préscolaire en tant que base essentielle de toute réforme éducative, le ministre a appelé à la généralisation d’un préscolaire de qualité qui devrait faire l’objet d’un engagement commun entre l’Etat et toutes les parties prenantes, notamment les collectivités territoriales.

Il a ainsi insisté sur l’importance de s’informer et de s’inspirer des expériences les plus réussies pour imaginer un modèle de préscolaire marocain qui prend en considération les spécificités locales.

Placé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, ce colloque initié en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale vise à jeter la lumière sur la problématique de la généralisation d’un préscolaire équitable et de qualité notamment dans les zones où les infrastructures locales sont aléatoires et les couches sociales fragiles.

Cet espace de réflexion collective et d’échange d’expériences tant nationales qu’internationales est l’occasion de débattre les modalités d’implémentation d’un enseignement préscolaire sur la base de la vision stratégique 2015-2030 et des moyens à mettre en œuvre pour surmonter les difficultés empêchant le développement du préscolaire au Maroc.

Parmi les résultats attendus de cet évènement de deux jours figurent des recommandations définissant les mesures à prendre pour le développement du préscolaire à court, moyen et long termes et la définition d’une stratégie à adopter en matière de généralisation du préscolaire surtout en milieu rural.

Cette manifestation a été marquée par la présence d’une pléiade de personnalités, notamment le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et les ambassadeurs de France et de Chine au Maroc.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :