Le Maroc compte 41,78 millions d’abonnés mobiles à fin mars 2017

0
Le Maroc compte, à fin mars 2017, un total de 41,78 millions d’abonnés mobiles, en légère baisse de 0,66% par rapport au premier trimestre 2016.

Le Maroc réalise ainsi une pénétration de plus de 123%, a annoncé vendredi l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Le parc mobile post-payé a atteint près de 3,1 millions d’abonnés, enregistrant une croissance annuelle de plus de 10,5%, a précisé l’ANRT dans un communiqué relatant les chiffres du secteur des télécoms pour le 1er trimestre 2017.

Cette évolution positive est attribuable notamment à la diversification et le lancement de nouvelles offres par les opérateurs mobiles, a expliqué la même source.

Quant au parc du mobile prépayé, il a atteint 38,68 millions d’abonnés, marquant une baisse de près de 1,5%, en raison notamment de la poursuite des consolidations des parcs prépayés.

Le parc fixe a totalisé plus de 2 millions d’abonnés, dont 258.000 en mobilité restreinte, a relevé l’ANRT, ajoutant que ce segment qui poursuit sa tendance baissière depuis 2010, a marqué une baisse de l’ordre 5% à fin mars 2017.

Ce recul s’explique par la baisse du parc de la mobilité restreinte, non compensée par la croissance du parc fixe filaire (+4% par rapport au 1er trimestre 2016), selon le communiqué.

Durant ce 1er trimestre 2017, le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois a atteint 110 minutes en moyenne, contre 112 minutes une année auparavant. Pour le segment fixe, l’usage moyen sortant mensuel se stabilise à 121 minutes.

Le nombre de SMS échangés durant les trois premiers mois de 2017 s’est élevé à 1,56 milliard d’unités, en baisse annuelle de 34%. Ce déclin s’inscrit dans le changement d’usage par les consommateurs.

Quant aux prix mesurés par les revenus moyens par minute (ARPM), ils enregistrent une quasi-stagnation par rapport à mars 2016. Ainsi, l’ARPM a stagné à 0,22 DHHT/min pour le segment mobile, s’établissant à 0,96 DHHT/min, contre 0,97 DHHT à fin mars 2016 pour le segment fixe.

L’ANRT peut se targuer d’un nouvel observatoire sur la portabilité des numéros, a fait savoir le communiqué, ajoutant que ce dernier présente des données agrégées sur la portabilité des numéros fixes et mobiles ainsi que les flux des demandes de portabilité entre les trois opérateurs globaux.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :